Mémoire de…

4 numéros ont été édités de 2013 à 2016, tous rédigés par un collectif de bénévoles, sensiblement différent d’un thème à l’autre, tous passionnés par l’Histoire et leur territoire.

La source des informations vient pour l’essentiel des recherches, plus ou moins anciennes, effectuées dans les diverses archives à disposition mais également des informations orales qui ont pu être recueillies.

Livres en vente au prix unitaire de 10 € (dans nos locaux)

RÉSUMÉ TOME 1 « mémoire d’eau » :
Ce premier numéro des Cahiers de Leins Gardonnenque veut présenter  l’évolution des usages et des aménagements relatifs à l’eau dans le territoire depuis les temps anciens.

RÉSUMÉ TOME 2 « mémoire de la terre » :
Ce deuxième numéro des Cahiers de Leins Gardonnenque relate le travail de la terre à travers les âges dans les 14 villages que comptait l’ex Communauté de communes.
Il s’attache au rôle joué par les hommes dans l’utilisation et la transformation des paysages ainsi que dans l’évolution des cultures et donc des productions.
Les transformations sociales au fil du temps permettent de comprendre l’habitat et, d’une façon générale, les choix architecturaux des différents bâtiments liés à l’agriculture.

RÉSUMÉ TOME 3 « mémoire des arts et métiers » :
Ce troisième numéro des Cahiers de Leins Gardonnenque retrace l’évolution du commerce, de l’artisanat et de l’industrie ainsi que l’histoire du chemin de fer dans notre territoire. Il montre le rôle que l’homme joue depuis toujours dans l’ingéniosité et l’habileté du travail manuel, ainsi que la transformation progressive, en partie, de ce travail individuel en travail collectif. Comment ces activités expliquent-elles, en partie, l’évolution de nos populations et de nos paysages villageois ?

RÉSUMÉ TOME 4 « mémoire de forêts et garrigues » :
Ce quatrième numéro des Cahiers de Leins Gardonnenque relate l’histoire de la forêt et de la garrigues présentes sur notre territoire. On y voit apparaître les activités qui au cours des âges se sont servies de ces espaces, souvent en les dégradant de façon non négligeable. Les villages ne possèdent pas tous dans les mêmes proportions ces espaces naturels, mais tous en possèdent au moins des lambeaux significatifs.
Ce numéro s’attache au rôle joué par les hommes, dans l’utilisation et la transformation des paysages mais aussi à l’influence que ces milieux ont exercée sur les hommes qui en dépendaient ou en dépendant encore tant pour leur quotidien que pour leurs loisirs.